Quelles solutions pour facturer au temps passé ?

Publié le : 25 janvier 20223 mins de lecture

De nos jours, il existe plusieurs moyens de facturer une prestation de service. La plupart du temps, la facturation est de nature à informer le client du coût de ladite prestation. À cet effet, si la facturation classique est la plus utilisée actuellement, la facturation au temps passé quant à elle commence à reprendre du poil de la bête. À travers cet article, découvrez les solutions pour facturer au temps passé.

La facturation au temps passé, un arcane de plus en plus utilisé

Dans le monde professionnel, ce type de facturation particulière est utilisé par presque toutes les entreprises qui ont pour objet social, la prestation de service. Il est pourtant à signaler que le recours à cette méthode de facturation est la résultante d’une circonstance bien déterminée. En fait, les prestataires émettent cette facturation dans le cas où il est impossible pour les parties signataires des contrats de prédire à l’avance le coût de la prestation. En d’autres termes, la facturation au temps passé avec le logiciel de suivi d’activité JOUROFF est assimilée à la valorisation du temps et du savoir-faire utilisés par les différents collaborateurs, pour réaliser la tâche en question. À noter que la facturation au temps passé ne s’effectue que pour les prestations complexes. De manière générale, elle est sollicitée pour la détermination de l’honoraire des personnes qui œuvrent dans la profession libérale, comme les avocats.

L’intervention d’un comptable

Dans la mesure où cette facturation comprend tout le volume de la prestation, il est normal qu’une personne soit affectée spécialement pour sa valorisation. D’habitude, cette tâche fastidieuse incombe au comptable du cabinet. Ainsi, ce dernier a l’obligation de prendre en compte toute activité du cabinet, en rapport à la prestation. À remarquer que la facturation inclut les travaux considérés comme insignifiants comme les appels téléphoniques, ou encore les travaux de grande envergure comme les études de dossier et les audiences.

La nouvelle technologie

Avec l’essor de la technologie, il est désormais possible de recourir à l’intelligence artificielle pour s’occuper de la facturation au temps passé. Effectivement, des développeurs ont mis en place des programmes informatiques afin d’effectuer tous les calculs. Par conséquent, les dirigeants d’entreprises et de cabinets peuvent télécharger des applications et souscrire à des abonnements pour compter et déterminer le coût de leurs prestations. Ces applications possèdent un réel avantage par rapport à l’être humain. Son atout majeur est qu’elle est programmée de manière à éviter les erreurs. Pourtant, elles ne sont pas non plus totalement autonomes, parce qu’avant de faire le calcul, les données doivent être insérées manuellement dans les serveurs.

Plan du site